FR BIOGRAPHIE

Peintre figurative autodidacte, Tania Hillion s’intéresse à la place qu’occupe l’image du souvenir pour chacun de nous. Le souvenir que l’on veut laisser ou encore celui que l’on a des autres et des situations qui nous marquent.

Enfant elle aura l’opportunité d’évoluer au sein de cultures différentes de la sienne. C’est au cours de ces voyages qu’elle développe très tôt une fascination pour le visage et ses multiples expressions qui lui permettent de créer du lien de façon universelle.
En 1997, alors qu’elle réside en Floride, au contact de la communauté artistique de West Palm Beach elle expérimentera l’espace de quelques mois la peinture à l’huile. Elle sera invitée à présenter plusieurs de ses réalisations à l’occasion d’une exposition collective juste avant qu’elle ne retourne à Paris.
En 2009 elle fait de la photographie son terrain de jeu. L’humain est essentiellement au cœur de l’objectif, tantôt pris sur le vif, tantôt mis en scène. Elle explore le rôle de la composition et apprends à utiliser la lumière.

Les années passent avec le désir grandissant d’insuffler plus de création et un rapport plus direct à la matière dans son quotidien. En 2016 elle fait donc le choix de réorienter son parcours et obtient un diplôme de modéliste-toiliste à l’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne.
Ses journées sont alors rythmées par un travail sur la forme et le corps.

Ce n’est qu’en 2019, un an après avoir rejoint le Québec que le contact avec le milieu artistique de ce nouvel environnement la stimule à renouer avec la peinture et reprendre activement la pratique du dessin et de l’huile. C’est une nouvelle étape qui s’inscrit à son cheminement.

Dans la lignée de ses aspirations passées, c’est tout naturellement qu’elle se tourne aujourd’hui vers les portraits et qu’elle fait de la figure humaine son sujet principal.
Investie dans sa communauté, elle est invitée en 2019 à rejoindre le CA de la Biennale de Sculpture de Saint-Jean-Port-Joli.

EN BIOGRAPHY

Self-taught figurative painter, Tania Hillion is interested in the place occupied by the image of memory. The memory we want to leave or the memory we have of others and situations that strike us.
As a child, she had the opportunity to grow in different cultures from her own. It was during these trips that she developed a fascination for the face and its multiple expressions that allow her to create bonds in a universal way.

In 1997, while living in Florida, thanks to the artistic community of West Palm Beach, she experimented for a few months with oil painting. She will be invited to present several paintings at an group exhibition just before she returns to Paris.

In 2009 photography has become her playground. People are essentially her focal point. Sometimes taken from life, sometimes staged. She explores the role of composition and learns to use light.
The years go by with the growing desire to infuse more creation and a more direct relationship with matter in his daily life. In 2016, therefore, she made the choice to reorient her career and obtained a diploma in patternmaker at the Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne.

From then, her days are now driven by working on form and body.

It was only in 2019, one year after joining Quebec, interacting with the artistic community of this new environment that she reconnected with painting and actively resume the practice of drawing and oil. This marks a new step on her journey.
In line with her past aspirations, it is natural that she now makes portraits and the human figure her main subjects.

Involved in her community, she is invited in 2019 to join the Board of Directors of the Biennale de Sculpture de Saint-Jean-Port-Joli.

Copy link
Powered by Social Snap