FR DEMARCHE ARTISTIQUE

“Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours été marquée par la diversité des visages : Les différences qui font notre unicité en tant qu’êtres humains, mais aussi celles qui habitent nos propres identités.
Le visage est le premier témoin au monde de notre existence, il révèle autant qu’il dissimule. Il raconte une histoire dont chacun peut en tenir sa propre interprétation. C’est un sujet intarissable.

A travers une pratique indirecte de la peinture à l’huile, sous-peinture, glacis et empâtements, j’aspire à matérialiser la représentation d’un moment, consciente qu’il ne peut s’agir que d’une adaptation arbitraire et éphémère. La ressemblance du sujet est essentielle mais elle ne se suffit pas, j’accorde autant d’importance à retranscrire ma perception. J’expérimente à évoquer l’immatériel, l’énergie qui se dégage d’une rencontre. C’est une quête sans fin.

La superposition de couches fait écho à la nature humaine, aux différents masques que nous arborons. Derrière une unité feinte du teint, un portrait à l’huile révèle tout un jeu de couleurs et de transparences. À l’instar de la peau il laisse entrevoir la complexité d’un visage, le visage n’étant par ailleurs qu’une représentation du sujet soumise à nos propres filtres.

Mes premiers tableaux réalisés fin 2019 et 2020 exploraient le cercle intime. A mesure de mon évolution il m’importe d’aborder une démarche sociétale. L’obtention d’une bourse au Fonds d’appui aux initiatives culturelles me permet actuellement de travailler sur une série de portraits de résidents de trois centres hospitaliers de soins de longue durée (CHSLD). Les croquis et trois œuvres grand formats seront diffusés dans les établissements à l’été 2021. Le but est de recréer des ponts avec ce segment de la population lourdement affecté par les consignes de distanciation sociale pendant la pandémie. Il a aussi pour vocation de sensibiliser la communauté sur la place de nos ainés dans notre société.

Il s’agit d’explorer des sujets qui impactent consciemment ou non notre quotidien. Au-delà de la représentation purement esthétique d’une pratique explorant le champ du portrait réaliste, les tableaux deviennent prétexte à engager le public à la réflexion sur les thématiques abordées.”

EN ARTISTIC APPROACH

“As long as I can remember, I have always been marked by the diversity of faces: The differences that make us uniquely human, but also those that inhabit our own identities.
The face is the world’s first witness to our existence, it reveals as much as it conceals. It tells a story from which everyone can have their own interpretation. It is an inexhaustible subject.
I do not claim to capture the essence of a person through a portrait but I aspire to materialize the representation of a moment, being aware that it can only be an arbitrary and ephemeral interpretation.
The resemblance of the subject is essential but it is not enough, I attach as much importance to transcribe my perception. I experiment evoking the intangible, conveying the energy that emerges from a moment. It’s a never-ending quest.
The superposition of layers of glaze and impasto echoes human nature and the different masks we wear.
Behind a feigned unity of complexion, an oil portrait reveals a whole play of colors and transparencies, like the skin and lets glimpse the complexity of a face, the layers which characterize it or should I rather say “which characterize it in our eyes”.

I am influenced by everyday gestures and situations, current events and politics. My practice allows me to communicate on what moves me.
It is about exploring simple things that we all experience, but which, when we take the time to observe them, take on an aesthetic that challenges; or to tackle social issues such as social inequalities or intangible heritage.
Each subject is tinged with an energy of its own, on top of that my own filters play their part. What matters to me is how best to transcribe the veracity of the moment experienced in the presence of my subject.”

Copy link
Powered by Social Snap